HISTOIRE DES SERVICES DE COMMUNICATIONS RADIO ET DU TRAFIC MARITIME AU CANADA

Région du Centre et de l'Arctique

Stations fermées
Officiers de communications maritimes
(51.52N 63.17W)

La station météorologique et aéronautique de Lac Eon était située à environ 150 milles au nord-est de Sept-Iles et à environ la même distance de Goose Bay, Labrador.

On ne pouvait se rendre au Lac Eon que par air. Une piste d'atterrissage de sable de 4000 pieds était utilisée pendant les mois d'été et les avions sur flotteurs atterrissaient sur le lac en face de la station qui ne se trouvait d'ailleurs qu'à environ 350 pieds du lac.

La station était opérée sur une base de 24 heures par jour par un personnel de quatre opérateurs radio, incluant le gérant de station. Seuls les employés célibataires étaient affectés au Lac Eon et ils logeaient dans une maison commune (staffhouse). Un cuisinier était également affecté à la station.

Il n'y avait pas de vol commercial qui se rendait au Lac Eon. La fréquence des vols nolisés par le Ministère était d'un vol aux deux semaines, sauf vers la fin de l'existence de la station alors qu'il y avait un vol hebdomadaire en provenance de Sept-Iles et qui apportait de la nourriture fraîche et quelques films qui brisaient la routine des longues soirées d'hiver. Il n'y avait naturellement pas de service de téléphone et seules les communications par radio télétype avec Schefferville étaient possibles.

De même, il n'y avait ni services médicaux ou dentaires et seule une trousse de premiers soins était disponible à la station. Les services médicaux les plus près étaient à Sept-Iles.

Normalement, les opérateurs radio étaient affectés à la station pour des périodes d'une année, sans voyage de sortie au cours de cette période.

Tous les services tel que le support technique, mécanique, d'électricité, de plomberie, etc. étaient fournis soit à partir de Sept-Iles ou encore de Montréal. Le gérant de la station relevait d'un Gérant technique de secteur qui était basé à Sept-Iles.

Les loisirs se résumaient à jouer au billard et aux cartes, ou encore à faire de la motoneige en hiver, et de la pêche en été. La pêche était d'ailleurs excellente et on parle même de quelques pêches miraculeuses au fil des années.

Également, une fois par année, il y avait la période du ravitaillement, le fameux 'airlift' qui se faisait normalement par avion DC-3 de Sept-Iles. On entrait alors tout le carburant pour les génératrices, la gasoline, en plus de la nourriture sèche et autres items requis pour toute l'année entière à venir.

La station a été fermée à la fin des années 70.
Accueil
Unifor
Local 2182 des TCA
Lac Eon


English | Accueil | Services | Histoire | Presse | Liens | Contact | Membres

Copyright © Chenel Communications