HISTOIRE DES SERVICES DE COMMUNICATIONS RADIO ET DU TRAFIC MARITIME AU CANADA

Région de l'Atlantique

Stations opérationnelles
Officiers de communications maritimes
La zone des Services de Trafic Maritime qui est sous la responsabilité du Centre des SCTM de St. John's couvre un secteur de 375 milles carrés, qui comprend 7 points d'appel, et qui s'étend de Cape St. Francis au nord jusqu'à Bull Head au sud et va jusqu'à la limite de 12 milles au large. Elle inclut également le port de St. John's.

La zone de couverture radio s'étend de Cape Freels vers le sud jusqu'à Cape Race et opère des sites télécommandés VHF et MF situés St. John's, cape Bonavista, Victoria et Lumsden.


Station Radio Garde Côtière (SRGC)

L'histoire de la Station radio de la Garde côtière de St. John's/VON est en fait l'histoire de deux stations bien distinctes. Il y a eu un VON qui remonte à aussi loin que 1920. Cette station était située à Cabot Tower qui surplombait le port de St. John's et qui était opérée par la compagnie Canadian Marconi. La station offrait un service de communications sans fil en radiotélégraphie aux navires au large et servait également de relais pour les stations situées au Labrador.

La station était un maillon important dans le réseau de communications entre les compagnies locales et leurs flottes de navires marchands. Lorsqu'un navire était aperçu approchant du port et une fois que le nom de la compagnie du navire était connu, on faisait flotter le drapeau de la compagnie au mât de la station et le propriétaire du navire pouvait alors faire les arrangements pour la venue des débardeurs chargés de faire le chargement ou le déchargement du navire dès que ce dernier arrivait au port.

Au cours de la Deuxième Guerre Mondiale, on se rendit vite compte de l'importance stratégique d'une station tel que VON. À cause de l'importance du nombre de convois de navires alliés qui naviguaient dans la région en route vers l'Europe, on équipa la station de tout le matériel requis pour offrir un service complet de communications maritimes et de radiogoniométrie En fait, en 1940, VON fut la première station de Terre-Neuve à offrir un service de radiotéléphonie navire à terre. Jusqu'à ce moment, le code Morse était le moyen principal utilisé pour les communications avec les navires.

En 1956, la station fut déménagée dans le bâtiment qui abritait la tour de contrôle de l'aéroport de Torbay, juste à l'extérieur de la ville de St. John's. La station était co-localisée avec la station aéronautique. Ce n'est finalement qu'en 1957 que la gestion de la station passa de la compagnie Canadian Marconi au Département des Transports. Mais la station continua à opérer de cet jusqu'en 1962.

En 1962, VON déménagea une fois de plus; cette fois dans un autre édifice de l'aéroport adjacent au terminal. Au début des années 1980, on sépara les services maritimes des services de l'air et la station déménagea encore une fois en 1981. La station fut donc transférée dans un nouvel édifice situé sur Majors Path qui se trouvait à peu de distance de l'aéroport et qui avait été construit spécialement pour abriter les services de la station.

En 1998, en vertu d'un plan National de restructuration du nombre de stations radio côtières et de Centres STM et dans l'idée de co-localiser le plus grand nombre possible d'entre eux, VON fut relocalisé sur la base de la Garde côtière de Southside située dans le port de St. John's, en même temps que St. John's trafic, le centre Ecareg et le Bureau des Avis. À présent, tous ces services sont regroupés sous ce que l'on connaît comme étant le Centre des Services de Communications et de Trafic Maritimes de St. John's.


Services du Trafic Maritime (STM)

Au début des années 1970, le Garde côtière canadienne a commencé a offrir des services maritimes à partir de sa base de Southside située dans le port de St. John's. Ce Centre se nommait alors 'Centre des Opérations maritimes et de pilotage'. Le rôle du port de St. John's de même que des autres ports de Terre-Neuve était de fournir un Centre de Coordination pour pouvoir répondre aux divers incidents maritimes. Le Centre de trafic assumait la responsabilité de la promulgation et de la distribution des Avis à la Navigation, de la coordination des rapports de pollution, de la distribution de l'information sur les glaces, du contrôle du trafic maritime dans le port de St. John's et de la coordination des rapports d'incidents. De plus, il était le Centre Régional chargé des communications pour les opérations de la flotte et autres opérations de la Garde côtière, de la coordination avec les Centres de trafic de Port aux Basques et d'Argentia ainsi que de participer aux opérations de Recherche et Sauvetage lors d'incidents maritimes.

En 1977, le Centre de trafic devint l'un des trios Centres Ecareg responsables de gérer la zone de Trafic de l'est du Canada (Ecareg). Le rôle du Centre Ecareg de St. John's est particulièrement important considérant qu'il s'agit normalement du premier contact qu'ont les navires arrivant de l'étranger et qui entrent en eaux canadiennes. De nombreux incidents causés par les conditions de glace, les collisions avec les icebergs ou encore par le déplacement du cargo résultant des fameuses tempêtes prenant place dans l'Atlantique nord sont manipulés par le Centre de St. John's. De plus, un sous centre de Recherche et Sauvetage fut instauré à St. John's en 1978.

Pendant les premières années d'opération, toutes les diverses fonctions étaient assumées par les régulateurs du trafic maritime. Les contrôleurs de SAR avaient cependant la responsabilité pour le sous centre de Recherche et Sauvetage.

En 1989, les Services du Trafic Maritime devinrent obligatoires et c'est suite à cette décision que les opérations de SAR et du Bureau des glaces devinrent des secteurs indépendants du Centre STM.

Et c'est en 1998 que les Services du Trafic Maritime (STM) et les services de la Station Radio Garde côtière (SRGC) ont été amalgamés pour devenir ce que l'on connaît maintenant sous le nom de Services de Communications et de Trafic Maritimes.
Accueil
Unifor
Local 2182 des TCA
St. John's / VON


English | Accueil | Services | Histoire | Presse | Liens | Contact | Membres

Copyright © Chenel Communications